« Comme le baiser du premier matin, la rosée embrasse le satin, juste avant de s’évaporer dans le bleu des cieux »
JEAN-LUC PASQUIER

Le Quotidien Jurassien du 29.11.12

LQJ_121129_mag